POURQUOI CONSULTER UN PSY?

CABINET DE PSYCHOLOGIE CLINICIENNE SUR LYON ET VILLEFRANCHE

Les motifs d’une consultation initiale se tissent lors d’une rencontre avec un psychothérapeute. Ce qui suit permettra à chacun de retrouver quelques unes des raisons d’exposer une demande de psychothérapie. Je propose ici un écho potentiel à votre demande correspondant à l’aménagement de mon cadre de travail. Celui-ci inscrit les diverses formes de la souffrance psychique dans les liens du psychique, du somatique et du social.

Votre projet de psychothérapie peut s’exprimer dans les moments de ruptures inhérentes à des troubles somatiques ou de mal être diffus qui imposent souvent une expérience de déliaisons entre le psychique et le corporel. Les motifs de consultations peuvent d’abord chercher à restaurer des liens entre une personne en souffrance et son environnement. Il s’agira de trouver à exposer hors de son cadre habituel ce qui est à la fois urgent de dire, impossible ou intolérable de penser.



Maladies somatiques, troubles psychosomatiques, chocs post-traumatiques, addiction, boulimie, anorexie, angoisse, anxiété, stress, dépression, désintérêt… Les événements touchant le corps s’inscrivent aussi dans des registres des comportements qui peuvent aussi permettre de construire avec le psychothérapeute les motifs d’une demande de consultation.

Difficultés relationnelles ou comportementales, scolaires, professionnelles… Les souffrances ou les difficultés individuelles, en tant qu’événements, ne sont pas seulement des faits ou des caractéristiques d’une histoire individuelle. Elles peuvent aussi avoir à se faire entendre comme un phénomène social, un événement touchant un groupe.

Rupture, deuil… La demande de rencontre d’un psychothérapeute peut concerner ainsi des formes de souffrance plus diffuses qui relient un individu et ses groupes familiers ou professionnels. Nous pouvons alors envisager d’évoquer des situations de souffrance sociale. Il peut alors être question d’interroger ses façons d’être affecté par les liens, les alliances, les ruptures vécus avec les autres. Les motifs de psychothérapie touchent ainsi les conditions habituelles de vie et les difficultés de reconnaissance de chacun dans ses différents groupes.

Perte de l’estime de soi, honte découragement, phobies, inhibitions, manque de confiance en soi, peur de l’inconnu et du changement … Une demande de psychothérapie peut émerger de ce sentiment d’incertitude et de confusion entre ses vécus personnels et ce qu’en expriment les autres, entre ses propres valeurs et les jugements des autres, entre ses états passés, présents et à venir. L’expression de la demande ne se résume pas ainsi au registre personnel. Elle doit permettre d’ouvrir le champ des états du privé et du partagé, de sa mémoire intime et de la mémoire collective.

Nous pourrions nous accorder sur l’idée que les motifs de consulter un psychothérapeute permettent d’abord de co-construire une demande pour la rendre accessible au travail de la psychothérapie.